Actualités

C’est le week-end !
Le Cinéma est à l’honneur !

Le Festival de Cannes démarre cette semaine, l’occasion d’allier littérature et 7e art en vous rendant chez votre libraire.

On commence avec la jeunesse et un bel album dédié à l’un des plus beaux contes, adapté maintes fois au cinéma, La Belle et la Bête. Dans cette version du conte de Mme Leprince de Beaumont adapté par Carole Martinez et illustrée par Violaine Leroy (Gallimard Jeunesse), l’héroïne Belle est plus indépendante et plus combative. Les tons dominants, noir, vert et rouge, donnent à cet album un aspect mystérieux et graphique qui colle parfaitement à cette version plus moderne.

Au rayon des romans, on ne peut que vous conseiller le nouveau roman de Caroline Solé, La Petite Romancière, la star et l’assassin (Albin Michel Jeunesse), qui, avec son petit air de Fenêtre sur cour, nous offre une analyse fine et originale des relations humaines et des dérives de notre société, tout en ménageant un suspense parfait. Enfin, un roman qui décoiffe, à la couverture rock en hommage à la fois aux Sex Pistols et à la Marie-Antoinette de Sofia Coppola : Marquise de Joanne Richoux (Sarbacane). « On embraque avec Charlotte et Billy dans leur rêve fou d’intégrer une société secrète basée en Écosse où les résidents vivent comme à la cour du Roi Soleil. » C’est rythmé, fou, ingénieux.

Du côté des adultes, Voyage à Film City de Melvil Poupaud (Pauvert), journal de bord d’un acteur français recruté pour le principal rôle masculin dans un film historique sur la Chine ancienne, est un objet littéraire singulier. « Outre la fluidité agréable du style, des photos en noir et blanc et des fac-similés des pages de son carnet nous immergent pleinement dans ce voyage inédit. »

« Elle veut être actrice de sa vie et aussi scénariste. » Elle, c’est Gilda, quarantenaire pétillante, amoureuse de l’amour ! Partez à sa rencontre dans Tous les hommes chaussent du 44 de Géraldine Barbe (Le Rouergue).

Et ne passez pas à côté de La Femme à droite sur la photo de Valentin Musso (Seuil) « qui nous plonge dans l’univers hollywoodien des années 1950. »


Bon week-end et bonnes lectures !