Actualités

C’est le week-end !
Le livre est à la fête !
 

Ambiance festive ce week-end ! Allez chez votre libraire, lisez et offrez sans plus tarder Nos richesses de Kaouther Adimi (Seuil) qui vient de recevoir le prix du Style dont Page est partenaire ! Après Sorj Chalandon et Négar Djavadi (pour ne citer que les deux derniers lauréats), le jury a décidé de récompenser « le roman d’une vie, celle d’un homme étonnant, qui crée sa librairie à Alger en 1936. Homme libre, homme passionné, toute sa vie sera celle d’un engagement pour la littérature et les écrivains. Alors, quelle évidence que le prix du Style pour Kaouther Adimi, qui l’a fait revivre en mots. » Vous pourrez lire dès la semaine prochaine dans le numéro de Page des fêtes un entretien de la lauréate !

Radio France fête le livre tout le week-end ! L’occasion de rencontrer 200 auteurs à la Maison de la radio. Ne manquez pas le lauréat du prix France Bleu/Page des libraires ! Louis-Philippe Dalembert signera Avant que les ombres s’effacent (Sabine Wespieser) samedi et dimanche après-midi !
À découvrir aussi, Le Peuple de bois d’Emanuele Trevi (Actes Sud) récompensé cette semaine par le prix Marco Polo Venise 2017 et, pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu, Les Prépondérants d’Hédi Kaddour est enfin disponible en poche chez Folio !

Ce week-end, au rayon jeunesse, on met les femmes à l’honneur. Deux romans ados qui parlent d’héroïnes déterminées et fortes.
Dans Des lendemains qui chantent d’Anne Lanoë (Fleurus), nous sommes à Paris, en 1934. Les temps sont durs, les convenances strictes. Mais Dora, jeune Russe de 18 ans, rêve de liberté. Un bel hommage aux femmes et à la photographie.
Et avec Celle qui venait des plaines (Gulf Stream), Charlotte Bousquet nous embarque dans une chevauchée sauvage, âpre et émouvante, le destin d’une jeune métisse éprise de justice, la rudesse d’un Ouest américain fantasmé. Et surtout une ode à la liberté et à la différence.

Bon week-end et bonnes lectures !