Regards croisés sur demain

Changement climatique, pauvreté, crise économique et migratoire, épuisement des ressources : difficile aujourd’hui de lutter contre le pessimisme ambiant et le climat anxiogène de l’actualité. Quatre essais qui allient optimisme et générosité proposent de nouvelles solutions et dessinent de nouveaux paradigmes.

Par CHRISTELLE CHANDANSON, Librairie Elkar, Bayonne

Notre époque vit un désenchantement qui impacte irrémédiablement toute la société. Heureusement, depuis quelque temps, des voix s’élèvent pour combattre ce discours dominant qui martèle le déclin et entraîne la colère. Tout en étant lucides, voici quatre auteurs qui envisagent un autre regard sur l’économie et la société. Commençons par George Marshall et son Syndrome de l’autruche. Malgré l’évidence du changement climatique, l’homme n’agit pas et se comporte comme si de rien n’était ou presque. En spécialiste, Marshall s’attache à décrypter quels leviers psychologiques obstruent notre réaction et apporte des solutions de communication (aussi bien neuroscientifiques que psychologiques ou narratives). Pour développer son argumentation, il a consulté des militants écologistes, des politiques, des scientifiques et des climatosceptiques. Il analyse de manière assez drôle leurs discours et pointe du doigt leurs (grosses) erreurs de communication. Riches en anecdotes qui nous font sourire, l’essai de Marshall n’est ni fataliste ni idéaliste. Résultat, cette enquête passionnante vous montrera pourquoi certains arguments marchent et d’autres non. De premier abord un peu difficile à appréhender, ce livre intelligent et génial mérite d’être lu et relu. Continuez maintenant à ouvrir grands vos yeux et votre esprit ! Utopies réalistes de Bregman refait sortir de terre l’Utopie, ce pays imaginaire où il fait bon vivre. Force est de constater que « sans utopie, nous sommes perdus », le présent « est si morne si nous n’avons pas l’espoir de l’améliorer ». L’historien et journaliste néerlandais présente certaines propositions qui paraissent aujourd’hui inapplicables alors qu’elles ont déjà été expérimentées avec succès. Loin des clivages droite-gauche, se concentrant sur les faits et leurs résultats, l’ouvrage s’appuie sur les travaux déjà reconnus de Piketty, Graeber ou Duflo. Le ton badin et l’enthousiasme de l’auteur sont contagieux et salvateurs dans ces temps marqués par le déclinisme. Sa rhétorique percutante aborde aussi bien le revenu de base, la semaine de quinze heures, l’ouverture des frontières, la lutte contre la pauvreté, ou la taxation des flux financiers. Solidement documenté, bien argumenté et clair, c’est un essai politique positif comme il s’en publie peu. Dans L’Économie symbiotique, Isabelle Delannoy prend un tout autre axe, en s’appuyant comme les autres livres sur des résultats d’ores et déjà éprouvés. L’auteure part des principes d’une économie régénérative où les solutions sont basées sur le développement de relations dites symbiotiques, c’est-à-dire de croissance croisée et reliée entre les environnements naturels et l’activité humaine, aussi intense soit-elle. Ce nouveau paradigme économique a un impact positif sur l’épuisement des ressources de la terre et vise une durabilité sans précédents. Cette société repose sur l’intelligence collective et collaborative humaine, mais aussi sur l’exploitation et l’observation des écosystèmes naturels qui se régénèrent, tout en diminuant les activités extractives qui détruisent à long terme toute vie sur terre. Chaque démonstration est illustrée par des expériences mises en place depuis une dizaine d’années et qui ont fait leur preuve. Ce véritable réservoir à idées donne à cet essai toute sa richesse et montre que des solutions existent déjà et qu’elles sont librement adaptables. Une autre source d’inspiration pourrait venir de L’Art d’être libre de Tom Hodgkinson. Tout comme Bregman, Hodgkinson se sert d’exemples historiques pour nous offrir un délicieux appel à refuser la compétition et le capitalisme forcené. Loin du je-m’en-foutisme ambiant, cette invitation à la résistance vous donnera envie d’agir… par l’oisiveté ! Adepte de la fainéantise, de la subversion, ce manifeste recèle des prophéties philosophiques d’inspiration autant anarchiste, médiéviste qu’existentialiste. Son objectif : nous rendre plus autonome et libre, loin d’une normalité de bon aloi. Provocateur et drôle, c’est peut-être le déclic qui manque à certains d’entre nous pour franchir le cap d’un changement de vie. Avis aux déprimés, aux accrocs du travail et autres surmenés par la société contemporaine, cet ouvrage peut vous rendre votre créativité. Ces quatre essais contribuent à nous faire réfléchir à un monde meilleur et nous invitent à rêver demain autrement : s’éloigner des solutions prêtes à l’emploi, cogiter et les détourner. Attention, trop réfléchir peut rendre heureux !

Voir la liste des dossiers

Lu et conseillé par :

  • Établissement scolaire IUT François Rabelais à Tours Laurence BEHOCARAY
  • Librairie Le Goût des mots à Mortagne-au-Perche Frédérique FRANCO
  • Librairie Elkar à Bayonne Christelle CHANDANSON
  • Librairie Le Carré des Mots à Toulon Christine LECHAPT
  • Librairie Page et Plume à Limoges Aurélie JANSSENS
  • Librairie Les Lisières à Roubaix Marianne KMIECIK
  • Librairie L'Écriture à Vaucresson Anaïs BALLIN
  • Librairie Guillaume à Caen Anais LECOUVREUR
  • Librairie Le Passeur de l'Isle à L'Isle-sur-la-Sorgue Linda MOUQUET