• Colorado Train

    C’est un premier roman déroutant que nous livre Thibault Vermot. Tout en explorant nos peurs les plus sombres, Colorado Train nous remet sur les rails d’une certaine nostalgie de l’enfance et de ses jeux, ici un brin dangereux.

  • Detroit

    Detroit, ville mythique de l’industrie automobile américaine, nous ouvre ses portes à l’aube de sa faillite. À travers plusieurs protagonistes, elle nous montre aussi l’espoir qui perdure. Pénétrons dans l’histoire de cette cité.

  • Éléphant

    Fable contemporaine ébouriffante, Éléphant est un roman attachant, rocambolesque, délicieux et jubilatoire, mené tambour battant : le retour en très grande forme de Martin Suter qui ne trompe pas le lecteur !

  • Hérésies glorieuses

    Lisa McInerney fait une entrée fracassante sur la scène de la littérature irlandaise avec ce premier roman qui a pour décor le Cork des petites frappes et des prostituées.

  • La Nature des choses

    Dans ce cinquième roman (le premier traduit en France), Charlotte Wood nous entraîne dans un thriller psychologique féroce, roman glaçant au cœur d’un désert australien hostile.

  • La Saga de Grimr

    Fin du XVIIIe siècle, la moitié de la population islandaise disparaît sous les éruptions volcaniques. L’autre moitié subit une domination danoise écrasante. C’est dans ce chaos que Grimr, jeune orphelin, va construire sa saga. Dans un pays où la famille fait tout et où il est rejeté par tous à l’exception de quelques parias, Grimr, véritable force de la nature, fait peur.

  • Marche à l’étoile

    Géorgie, 1854 : Billy, jeune esclave de 15 ans, fuit la plantation sur laquelle il est né. Maine, 2017 : en rangeant la maison de son grand-père décédé, Jasper découvre un cahier. Il y découvre l’histoire d’un certain Billy, 15 ans, jeune esclave en fuite. Commence une quête riche en rebondissements.

  • Mischling

    Elles ont douze ans, elles sont jumelles, elles sont adorables, chacune bien à sa manière. Tour à tour, elles vont prendre la parole pour vous raconter leur histoire, leur terrible histoire. Elles s’appellent Stasha et Pearl. Retenez bien leur prénom, elles sont les héroïnes de votre rentrée littéraire.

  • Oublie mon nom

    À la mort de sa grand-mère, Zerocalcare prend conscience qu’il connaît mal l’histoire de cette petite femme dont il était très proche et, par là même, celle de sa famille. Disons en tout cas qu’il y a de grosses zones d’ombre qu’il va tenter de combler, tout en faisant face au deuil de sa mère et à ses propres tourments.

  • Par le vent pleuré

    Un petit village au cœur des Appalaches, deux frères et un grand-père tyrannique : la scénographie parfaite pour une tragédie. Quand Ron Rash rejoue les partitions de l’éternelle confrontation d’Abel et de Caïn.