The Rain

Ruby, une adolescente anglaise insouciante de 15 ans, voit son monde basculer quand une pluie mortelle s’abat sur la terre. S’ensuit alors une course effrénée pour la survie des siens et avant tout d’elle-même.

Par BÉNÉDICTE CABANE, Librairie des Danaïdes, Aix-les-Bains

Un énième roman de dystopie pour adolescents, allez-vous me dire ! C’est effectivement un genre prisé par nos jeunes (et moins jeunes !), notamment parce que le passage de l’enfance vers l’âge adulte peut être vécu symboliquement comme une Apocalypse. Dans ce roman écrit d’une façon quasiment cinématographique, le lecteur suit pas à pas Ruby, notre héroïne. Elle ne semble pas très intéressante de prime abord, assez superficielle et gâtée, son seul souci étant de nous raconter comment elle en est venue à embrasser Caspar, le beau gosse du lycée, dans un jacuzzi ! S’abat alors cette fameuse pluie mortelle. Et comme nous sommes en Angleterre, il pleut souvent ! Là, tout bascule. De Bridget Jones, nous passons à La Peste de Camus. Ruby voit mourir des connaissances, des amis, des êtres chers, très chers. Un adulte, son beau-père, avec qui elle était régulièrement en conflit avant le drame, la protège un temps, lui transmet ses connaissances et la force de son amour. Et puis Ruby se retrouve seule. Elle s’étoffe : elle a des doutes, des peurs, des envies, des revirements, des moments d’insouciance. Bref, elle grandit et le lecteur la voit se transformer avant qu’elle-même s’en aperçoive. Elle décide d’arrêter de subir et se prend en main. Elle part sur la route avec l’espoir de retrouver son père vivant. Ce roman est un premier tome : au bout, retrouvera-t-elle son père ? Elle se confrontera à notre société et sa manière peu glorieuse de gérer une catastrophe d’une telle ampleur. C’est très réaliste et vraisemblable ! Loin de l’abattre, cette épreuve lui donne l’énergie de se battre, de combattre les injustices. Et le lecteur d’attendre impatiemment la suite !

Lu et conseillé par :

  • Librairie Vauban à Maubeuge Delphine MENEZ
  • Librairie des Danaïdes à Aix-les-Bains Bénédicte CABANE