La Horde du contrevent

La Horde du contrevent, publié aux éditions La Volte en 2004 et écrit par Alain Damasio, a obtenu le Grand prix de l’imaginaire en 2006. Il s’est écoulé à plus de 100 000 exemplaires et est devenu un classique parmi les titres de sa génération.

Par MÉLANIE BLOSSIER, Librairie Doucet, Le Mans

Ce roman de science-fiction est aujourd’hui adapté par Éric Henninot en bande dessinée aux éditions Delcourt, dans la collection « Néopolis ». Ce scénariste et dessinateur a travaillé presque deux ans et demi à cette adaptation, mais ce n’est pas son premier projet. Il a entre autres dessiné les deux premiers tomes de la série Carthago (Humanoïdes associés), un tome de la série XIII Mystery et travaillé sur Fils du soleil (Dargaud). Grâce à lui, nous allons pouvoir (re)découvrir l’univers d’Alain Damasio en plusieurs épisodes. Les premiers lecteurs de cette histoire seront-ils satisfaits ? Alain Damasio s’adresse à eux dans la préface : « Vous, lecteurs du roman qui venez avec vos doutes et vos espoirs, laissez-vous porter ! Effacez vos images comme on frappe contre la margelle, l’hiver, nonchalamment, la neige collée à ses godasses tout en entrant dans la première planche. Avancez donc vierges d’attentes, à nouveau innocents et frais, et acceptez cette Horde qu’Éric vous reconstitue et vous offre, laquelle ne ressemble évidemment qu’à lui. Et pour tous les autres, les vrais innocents, bienvenue dans un monde furieux ! ». L’histoire commence à Aberlass, la cité des confins, dans un monde « où rien ne tient en place » car un vent impitoyable souffle le jour comme la nuit, d’est en ouest, caressant, abrutissant, menaçant cette terre. La population est répartie en trois tribus : la plus « frivole » fait de la voile, la plus grande, néanmoins la plus faible, s’abrite dans des villages autour de puits. La plus téméraire tente de remonter jusqu’en Extrême Amont, en suivant le vent, justement « là où les vents naissent ». Les personnages que nous suivons font partie de l’une de ces Hordes, la trente-quatrième. Aussi appelée le « Pack », elle est composée d’hommes et de femmes, aussi fous, optimistes que courageux, ayant un poste précis pour avoir un équilibre parfait. Parmi eux, il y a Pietro le Prince, Golgoth le traceur, Erg un combattant protecteur, Aoi une soigneuse et aussi un éclaireur, une troubadour, des piliers et des ailiers. Le personnage principal s’appelle Sov, il est le scribe, porteur de l’histoire de la Horde pour les futures générations et les autres tribus. Cette communauté a donc grandi pendant vingt-sept ans et a perdu des siens dans de nombreuses tempêtes, eu des blessés et recruté de nouveaux membres comme Coriolis. La Horde s’est fragilisée et son équilibre est fortement menacé : les opinions divergent, la foi est ébranlée et ce vent souffle toujours plus fort à mesure qu’ils se rapprochent de sa source. Ils espèrent toujours apprendre là-bas à l’apprivoiser. Les couleurs changent au fil des paysages incroyables, le trait est vif et précis, le vent est présent dans chaque case. C’est avec succès qu’Éric Henninot a réussi à nous faire entendre le sifflement de ce précieux personnage tout au long de notre lecture, nous donnant envie de nous abriter, nous aussi, pour tenir jusqu’à la fin du voyage.

Lu et conseillé par :

  • Librairie Maison du livre à Rodez Samuel VIDAL
  • Librairie Doucet à Le Mans Mélanie BLOSSIER
  • Librairie du BHV / MARAIS à Paris cedex 4 Stéphane QUERO
  • Librairie Les Nouveautés à Paris Nathalie BAYLAC
  • Librairie Lamartine à Paris Aimée RODOT
  • Bibliothèque/Médiathèque La Bulle à Mazé Coralie RABAUD
  • Librairie Contact à Angers Agnès LE JALLÉ
  • Librairie Actes Sud à Arles Igor KOVALTCHOUK