• 3 fois dès l’aube

    Trois hôtels avant l’aube, comme autant de théâtres où se joue la rencontre de personnages à l’histoire trouble. L’aube est ici un lieu, un temps et un personnage à part entière. Elle est une sorte de purgatoire où les protagonistes peuvent expier leurs fautes.

  • Barricades

    Suite à des problèmes dans son ancien lycée, Sam a dû le quitter. Dans son nouveau, elle ne s’est pas trop mal intégrée. Pourtant, elle garde ses distances et reste discrète. Mais il y a Nolan à qui elle plaît et son ami Clovis qui tous deux voudraient qu’elle intègre leur groupe comme chanteuse.

  • Cafard

    Suite du déjà remarqué et remarquable Déserteur (Presque lune), Cafard met en scène les tribulations du père de l’auteur en Europe du Nord dans les années 1970, après son départ quasi forcé de sa Turquie natale, et les difficultés d’intégration de celui-ci.

  • Cinq branches de coton noir

    « Je disais souvent à Justin et Tommy qu’ils étaient comme deux étoiles dans ma vie. Quand parfois j’étais découragée, je les regardais. Et je vous jure, Mrs Betsy que même noires, elles brillaient… » Cet écrit d’Angela Brown, tiré de son journal intime, évoque bien la ségrégation et le long combat pour l’abolir.

  • Comme un chef

    Plus habitué à théoriser la bande dessinée ou à écrire des scénarios pour son ami François Schuiten et leur série des Cités obscures (Casterman), Benoît Peeters se dévoile enfin, à travers une passion qu’on ne lui soupçonnait pas : la cuisine ! Sous le trait léger et inspiré d’Aurélia Aurita, son autobiographie devient gourmande et ludique !

  • Contes ordinaires d’une société résignée

    Ersin Karabulut est un jeune dessinateur turc très doué. Il nous livre, avec Contes ordinaires d’une société résignée, une suite d’histoires fantastiques bien loin d’être ordinaires ! Dans ce superbe album Fluide Glacial, l’inquiétude, le malaise et l’angoisse sourdent à chaque page, envahissent les cases, noient les bulles.

  • Des chauves-souris, des singes et des hommes

    Des chauves-souris, des singes et des hommes fut publié dans la « Blanche » de Gallimard en 2016. C’est désormais sous la forme d’un roman graphique (et cette fois dans la collection « Fétiche ») que ce conte cruel prend vie de nouveau.

  • Gran cafe Tortoni

    Étrange et langoureux récit que ce Gran Café Tortoni, écrit par le scénariste et musicien Philippe Charlot. Il signe ici un chant d’amour à la culture du tango – tradition, musique et danse, évidemment – mais aussi à l’un des hauts lieux de cette culture, la ville de Buenos Aires.

  • Jamais

    Trousmesnil, petit port de pêche normand sur la côte d’Albâtre, son marché au poisson, ses goélands, ses piliers de bistrot, sa plage et ses fameuses falaises. Celles-ci, sans cesse fragilisées par les vagues et le vent, reculent d’un mètre tous les ans et menacent aujourd’hui d’emporter la maison de Madeleine, 95 ans, aveugle de naissance et force de la nature.

  • Je suis un autre

    Peppo et son frère Sylvio passent chacun de leurs étés à se balader sur une île, sous le regard bienveillant d’Hugo, un ancien pêcheur. Ce dernier accueille les confidences de Peppo qui s’est entiché de la belle Edwige, une peintre plus âgée que lui.