• Calypso

    Actrice hollywoodienne mythique, Georgia Gould est aujourd’hui une vieille dame, pensionnaire d’une clinique suisse spécialisée dans le traitement des addictions. Gus, son amour d’enfance, est persuadé que l’ancienne star est sous la coupe (surtout financière) du directeur de l’établissement.

  • Faubourg sentimental

    À l’élégance et l’éclatant noir et blanc du dessin de José Muñoz se mêle, dans la BD Faubourg sentimental, la délicatesse de la poésie d’Alejandro García Schnetzer. Prenez une pause, c’est à Buenos Aires que vous êtes invité. C’est un véritable tour de quartier que nous font faire les auteurs, un tour de leur horizon incroyablement sensible, construit d’instants volés, de petits riens, de paroles en l’air, de quotidiens, de drames, de cérémonies.

  • Filmo graphique

    Filmo graphique est une BD documentaire publiée aux éditions Ça et là. Edward Ross est un passionné de cinéma et ce depuis le plus jeune âge. Enfant et adolescent, il fréquentait les salles de cinéma dès qu’il avait du temps libre. Il a donc grandi en regardant les blockbusters des années 1980, mais aussi de grands chefs-d’œuvre.

  • Jean de Florette

    Ugolin, le neveu du Papet vit seul. Il ne veut pas de femme à la maison et sa condition lui convient. Seulement, le Papet souhaite le meilleur pour lui. Son idée est de racheter le terrain de son défunt voisin. Une source y existe et, dans la terrible chaleur de la Provence, posséder une source n’a pas de prix.

  • L’Automne à Pékin

    L’Automne à Pékin n’est pas le roman le plus célèbre de Boris Vian mais cette adaptation en BD devrait lui offrir une visibilité nouvelle qu’il mérite amplement. Tragi-comédie burlesque, cette histoire nous emmène au cœur du désert d’Exopotamie (?!) sur l’improbable chantier d’une ligne de chemin de fer.

  • L’Île aux remords

    Ce sera peut-être cette couverture sublime, avec ses teintes bleutées et ses touches de rouge, qui attirera votre regard et vous envoûtera quelques instants, vous laissant rêveur. Si vous y regardez de plus près, vous serez sans aucun doute séduit par cette superbe BD, sensible et passionnante !

  • La Horde du contrevent

    La Horde du contrevent, publié aux éditions La Volte en 2004 et écrit par Alain Damasio, a obtenu le Grand prix de l’imaginaire en 2006. Il s’est écoulé à plus de 100 000 exemplaires et est devenu un classique parmi les titres de sa génération.

  • Le Chien de Dieu

    Que l’on ait lu ou non ses œuvres, on a tous une opinion ou une image de Céline, écrivain incontournable du XXe siècle. Alors qu’en 2015, les éditions Futuropolis nous donnaient à découvrir un épisode de sa vie dans l’éblouissant La Cavale du Dr. Destouches, elles nous proposent cette fois encore une surprenante BD pour (re)découvrir l’homme sous le mythe.

  • Le Joueur d’échecs

    New York, 1941. Embarquant sur un paquebot à destination de Buenos Aires, le narrateur apprend que Czentovic, célèbre champion du monde d’échecs, voyage également à bord. Étonné par l’histoire peu banale du champion d’origine modeste, fin tacticien dépourvu de toute imagination, notre narrateur tente d’attirer Czentovic pour lui faire jouer une partie.

  • Les Étoiles du temps

    Après Les Spectateurs (Gallimard BD) qui évoquait l’interchangeabilité des existences en milieu urbain, Victor Hussenot persiste avec bonheur dans une veine poético-philosophique dans sa recherche sur l’essence de nos vies. Toujours armé de sa palette d’aquarelles caractéristique, Victor Hussenot nous offre cette fois-ci une magnifique déambulation-réflexion autour d’un élément majeur de notre présence au monde : le Temps.