• À fendre le coeur le plus dur

    Parmi les photographies prises par Gaston Chérau lors d’un reportage de guerre en Libye datant de 1911, ce sont celles d’une pendaison publique qui ont retenu l’attention de Jérôme Ferrari et Olivier Rohe. Ils montrent comment la théâtralisation de la mise à mort des condamnés sert la propagande et légitime la répression exercée par l’Empire colonial italien.

  • Beaux rivages

    Un homme quitte sa compagne pour une autre femme, quoi de plus commun ? Cela mérite-t-il vraiment d’en faire un roman ? Eh bien oui, justement ! C’est là tout le talent de Nina Bouraoui : nous parler d’une situation commune, que l’on a sans doute tous connus, et d’en faire un roman puissant.

  • Chaîne

    À peine le temps de dévorer la première page que nous voilà pieds et poings liés à ce texte-tonnerre, modelé par le bitume, le soufre et la rage, qui suit les errances de Kanaan, étudiant en droit africain, dans les étrangetés de la vie parisienne.

  • Colombe sous la lune

    Thomas est un jeune homme tout juste sorti de l’enfance qui a décidé de partir à la guerre par devoir et pour fuir une histoire d’amour qui le hante mais dont on ne connaîtra jamais vraiment l’issue… si ce n’est cette Colombe, véritable évocation fantasmatique et poétique qui accompagne ses pensées quotidiennes et l’aide à avancer dans l’enfer des tranchées.

  • Des châteaux qui brûlent

    C’est l’histoire d’une lutte qui se construit dans la parole, dans l’action. Dans les doutes et la réflexion. Elle est menée à plusieurs, sans aucune certitude sur l’issue. À part peut-être celle-ci : le collectif est une force si l’individu y a sa place.

  • Et j’ai su que ce trésor était pour moi

    Ils s’aiment. Ils sont amants. Un pacte les unit : chacune de leur retrouvaille doit être accompagnée d’une histoire, reprise, réinventée, complétée à chaque rencontre. Mais un jour, il oublie et vient sans. La réponse de la belle est immédiate et sans appel : le pacte est rompu, l’histoire des deux amants s’arrête.

  • Et puis, le silence

    Sommes-nous en France ? En Allemagne ? La localisation est impossible mais peu importe, la guerre civile a tout ravagé. Dans ce premier roman, l’auteur nous enferme dans une grange pour un huis clos terriblement efficace. À l’extérieur, un sniper, prêt à tuer ses occupants un par un, ainsi qu’un membre de leur groupe, touché et donc vulnérable.

  • Feuillets de cuivre

    Sa trajectoire éditoriale atypique, des éditions ActuSF à Libretto, illustre bien la difficulté qu’il peut y avoir à classer Feuillets de cuivre. Hommage aux romans-feuilletons du XIXe siècle fortement teintés de science-fiction, c’est avant tout un recueil des plus extraordinaires enquêtes policières résolues par l’inspecteur Ragon, tout au long de sa carrière au sein de la police parisienne.

  • Fief

    Deuxième sélection du Prix Médicis 2017 Deuxième sélection du Prix Renaudot 2017   Autant le dire tout de suite, il s’agit d’un très bon premier roman, dont l’histoire se déroule dans ces grandes zones mal délimitées : est-ce encore la banlieue, est-ce déjà la campagne ? On a du mal à le savoir.

  • Frappe-toi le cœur

    Il est des « marronniers » dont on a hâte de goûter les fruits et de les partager. Cette année encore, Amélie Nothomb nous offre un roman singulier qui, comme à son habitude, sonde de manière laconique mais bougrement efficace les arcanes de l’âme humaine.