Actualités

C’est le week-end !
Les auteurs de la rentrée à l’honneur !

C’est le week-end ! Découvrez sans plus attendre deux auteurs de cette rentrée en vidéo !

On commence avec Philippe Forest et son nouveau roman Je reste roi de mes chagrins (Gallimard). « De ce qui semble n'être qu'un détail dans l'imposante biographie de Winston Churchill – l'histoire du portrait qui lui est offert à l'occasion de son 80e anniversaire –, Philippe Forest tire un roman qui, se jouant des limites du genre, entre l'intime et l'universel, frappe au cœur et bouleverse. »

On poursuit en vidéo avec Le Général a disparu de Georges-Marc Benamou (Grasset). « Dans son roman construit à la manière d'un thriller politique, version House of Cards à la française, Georges-Marc Benamou dissèque les affres du pouvoir et dresse, à travers l'épisode de la fuite à Baden, l’émouvant portrait d'un vieux roi fatigué à qui les révolutionnaires veulent couper la tête. »

Autre coup de cœur des libraires, El Dorado de Pierre Daymé (Fayard). « Imaginez-vous assis à l'arrière d'un bolide qui roule à toute allure, sans connaître vraiment la conductrice, avec pour seul horizon le paysage derrière les vitres, qui ne cesse de s'assombrir. Lire El Dorado, c'est un peu ça. C'est une errance sombre, très sombre en compagnie d'une femme « désaccordée ». Un roman intense, glaçant, parfait. »

En poche on se réjouit de la parution de Manuel de survie à l’usage des jeunes filles de Mick Kitson (Points), « un roman d'apprentissage atypique et hors du temps, violent et touchant à la fois. Un auteur et un roman à découvrir absolument ! »

En jeunesse, deux albums nous transportent dans les univers de la fable et du conte.

Dans Le chef, c’est moi ! de Muriel Zürcher et Krzysztof Sukiennik (Philippe Picquier), nous faisons la connaissance de Dame Autruche et Monsieur Coq. « Chacun, fier et sûr de lui, se lance dans d’alléchantes promesses afin d’être élu chef de la basse-cour. » Une histoire qui « tourne en dérision la soif de pouvoir et la concurrence. Mais attention, n’est pas toujours chef celui qui s’y croit déjà… »

Le Si Petit Roi d’Alice Brière-Haquet et Julie Guillem (HongFei cultures) « avec ses textes et ses dessins très sobres mais précisément ciselés » nous plonge dans d’autres questionnements avec sa « portée philosophique dont on peut débattre longuement » et nous incite à « prendre le temps de vivre, d’observer et de savourer l’instant. »


Bon week-end et bonnes lectures !