Actualités

C’est le week-end !
Du temps pour lire !

On commence avec Lundi mon amour de Guillaume Siaudeau (Alma), « un livre tendre et drôle sur cette espèce de folie qu'on a tous un peu, sur cette envie d'aller voir ailleurs […] Un antidote au quotidien. »

« Avec son nouveau roman, Encre sympathique (Gallimard), Patrick Modiano nous entraîne au gré des rues parisiennes et d’un passé perdu, dans un voyage mémoriel où le souvenir berce le lecteur et l’entraîne dans une sorte d’enquête. Le temps se distend, l’univers se dilate pour s’évaporer en particules de plaisir. »

Direction le Ghana du XIXe siècle ensuite avec Les Cent puits de Salaga d’Ayesha Harruna Attah (Gaïa) « à la rencontre de deux jeunes filles aux prénoms de reines guerrières dont les destins se trouvent liés par le hasard […] Un magnifique roman, une histoire de courage, de volonté et de liberté. »

Un polar ensuite, Les Refuges de Jérôme Loubry (Calmann-Lévy), prix Cognac du meilleur roman francophone 2019, « un thriller psychologique, bluffant et imprévisible qui nous plonge au cœur d’une histoire familiale complexe. »

Et on profite de ce long week-end pour prendre du temps pour soi et mieux connaître ses… cheveux ! Grâce à Cheveux et autres poils (Morgane Soularue, ill. Camille de Cussac, Gallimard Jeunesse). « Raides, bouclés, épais ou fins, blancs ou roux... Ce documentaire met à l’honneur poils et cheveux, et nous embarque pour un voyage au cœur de la pilosité humaine ! Explications scientifiques, questions sociologiques ou habitudes culturelles : on y aborde de multiples thèmes, de façon claire et concise. Mille et une informations pertinentes, pleines d’humour, de sagesse, pour tout savoir sur un sujet peu traité en documentaire, et pourtant si passionnant ! »

On prendra ensuite la route des émotions avec Falalalala (Émilie Chazerand, Sarbacane) et Tannenland : « le paradis des gourmandises alsaciennes, du miniature, du fait sur mesure, des festivités de Noël, des vieilles traditions, des rires et des excentricités. Un lieu à part où vivent sept femmes achondroplases, petites de taille, mais grandes de cœur, et un garçon, Richard, né « grand », imposant, différent. Ce livre, savoureux et gourmand à souhait, vous transmettra une multitude d’émotions allant du fou rire aux larmes. Un roman éblouissant comme il y en a peu, bercé par le son de Nat King Cole et son intarissable « Falalalalalalalala » ! »

Bon week-end et bonnes lectures !