• 30 jours au Groenland

    Trente jours au Groenland, à bord du Manguier, un remorqueur pris dans les glaces. C’est la résidence d’artiste qu’a réalisé Fleur Daugey. Elle nous livre dans cette bande dessinée documentaire son retour sur cette expérience unique. Elle y décrit son quotidien : la découverte de ce froid intense et des aurores boréales, le petit village d’Akunnaaq et ses maisons colorées, mais aussi les rencontres humaines.

  • Aâma

    Verloc Nim est un être spécial : un marginal qui, au sein d’une société dopée aux implants et gouvernée par une technologie futuriste, se refuse à dénaturer son humanité et ses sens. Quitté par sa femme et victime d’une arnaque qui l’a laissé sans argent, Verloc se résout à suivre son frère au sein d’une expédition sur la planète Ona(ji) à la recherche d’un groupe de scientifiques.

  • Anto et Antin

    Dans l’album Même pas peur !, deux amis s’amusent à se faire peur et mettent en avant leur imagination en inventant de nouveaux animaux qui seront à chaque fois plus effrayants que les précédents ! Résultat : la nuit devient le décor des affreuses créatures qu’ils ont imaginées la journée ! Les animaux comme les personnages sont touchants et amusants.

  • Au revoir les enfants

    Juste : « qui se comporte, agit conformément à la justice, à l’équité. » Se dit aussi de « toute personne non juive ayant manifesté une relation positive et amicale envers les Juifs ». Lucien Bunel, Père Jacques en religion, est devenu tout ça à la fois.

  • Blue phobia

    Cobaye amnésique et terrifié, Kai se réveille ligoté dans une chambre d’hôpital à la merci de scientifiques. L’intervention spectaculaire d’une mystérieuse jeune femme à la peau bleue lui permet de s’échapper. Dès lors, une folle poursuite s’engage contre les geôliers.

  • Culottées

    Alors que leur auteure, fraîchement auréolée d’un prestigieux Eisner Awards, nous prépare une adaptation de Sacrées Sorcières de Roald Dahl pour le mois de janvier 2020 (Gallimard BD), les Culottées se refont une beauté ! Initialement paru en deux tomes comprenant chacun quinze portraits de femmes, cette version, en un seul (gros) volume de 300 pages, permet aux retardataires de partir sans plus attendre à la découverte de fabuleux destins.

  • Dracula

    Depuis un petit moment, je peste un peu contre les nombreuses adaptations BD de romans à succès et de grands classiques. Heureusement, de véritables pépites se font jour régulièrement et me réconcilient avec cet exercice de style, tant graphique que scénaristique.

  • L’Art du sushi

    En 2016, le sushi devient le deuxième plat à base de poisson préféré des Français. Il est vrai que depuis des années, on voit fleurir un grand nombre d’enseignes, de restaurants et même de corners en supermarché dédiés au sushi, ce plat traditionnel japonais, pourtant art subtil de la cuisine japonaise.

  • L’ours est un écrivain comme les autres

    Avez-vous lu l’excellent roman de William Kotzwinkle, L’ours est un écrivain comme les autres, paru en son temps chez les non moins excellentes éditions Cambourakis ? Non ! Qu’à cela ne tienne, Kokor vous offre une séance de rattrapage avec cet album qui sent l’humus, la sauvagerie loufoque et se révèle une critique acerbe du monde des livres.

  • La Ballade du soldat Odawaa

    Ambiance western dans les tranchées ! Basée sur des faits authentiques, l’histoire nous plonge en février 1915 dans les tranchées où une bande de pillards allemands sème la terreur. Meurtres sur la population civile, églises vandalisées, violences en tout genre.