• 19 femmes

    Elles s’appellent Sara, Zayn ou Faten. Elles sont syriennes. De générations différentes, elles sont étudiantes, journalistes ou enseignantes, et ont participé à la révolution pour « réclamer un changement ». Alors que les hommes semaient le chaos, elles ont pris part aux manifestations, crié des slogans réclamant la chute du régime et ont filmé en cachette les exactions de l’armée.

  • Barbarossa

    Après une infographie de la Seconde Guerre mondiale avant-gardiste, Jean Lopez revient sur son cheval de bataille : le conflit germano-soviétique. L’essai aborde en détail l’invasion de l’URSS en 1941 par la Wehrmacht, notamment d’un point de vue stratégique et opérationnel.

  • Ce qui est sans être tout à fait

    Le vide, ça n’est pas rien ! Bien au contraire. Tout a commencé par une phrase de sa bienveillante voisine : « Vous devriez apprendre à faire le vide ». Une remarque signifiante qu’Étienne Klein a cependant préféré laisser de côté, portant toute son attention sur le terme « vide », pris dans les rets de cette expression qui, par son usage, en a évacué la portée.

  • Ces enfants qui veulent guérir leurs parents

    Psychanalyste transgénérationnel et psychologue clinicien, Bruno Clavier, l’auteur des Fantômes familiaux, vient de publier Ces enfants qui veulent guérir leurs parents. Il y montre et expose avec des cas concrets que les enfants reçus en consultation « n’étaient pas tant malades de leurs parents que malades d’aimer tant leurs parents ».

  • Charles de Gaulle

    En cette année de célébrations gaulliennes, Michel Winock nous donne à lire une biographie personnelle et originale du Général de Gaulle, axée principalement sur les moments de bascule de sa carrière : juin 1940 et 1958 dont il va sans dire qu’ils le sont également pour l’Histoire de France.

  • Des hommes justes

    Chacun à leur manière, les livres d’Ivan Jablonka, historien et sociologue, ont une volonté commune : rendre visible et faire entendre ceux qui ne le sont pas.

  • Développement (im)personnel

    Soyez heureux ! Dans la pub, l’entreprise, les magazines, cette injonction au bonheur est partout. L’épanouissement personnel est devenu le nouveau dieu, le nouvel « opium du peuple ». Si vous ne ressentez pas cette félicité, n’ayez crainte, tout un tas de (faux) prophètes sont là pour vous accompagner dans cette démarche sur le chemin du bonheur.

  • Et le monde devint silencieux

    Dans la droite ligne du célèbre et fondateur Printemps silencieux de Rachel Carson sur le DDT en 1962 (Wildproject), voici une enquête de Stéphane Foucart sur le lien entre l’usage des pesticides néonicotinoïdes et le déclin brutal des insectes.

  • Histoire du monde au XIXe siècle

    Sous la direction de Pierre Singaravélou et de Sylvain Venayre, une équipe d’une centaine d’historiens majoritairement français nous amène à découvrir ce xixe siècle souvent méconnu sur lequel s’est construit notre présent. Quatre parties proposent de nombreux thèmes de réflexion.

  • Icebergs

    Quel bonheur de lire Tanguy Viel ! Dans ce « presque-livre » sur la pensée, l’écriture et la littérature, se côtoient érudition, réflexion, sincérité, humour, autodérision, mélancolie et poésie. En dix courts essais brillants comme autant de « promenades dans les allées d’une pensée qui tourne et vire, une pensée à vrai dire obsédée par les formes qu’elle peut prendre », Tanguy Viel (dont le talent de styliste est un ravissement) se confie, interroge, se moque, s’agace, enquête, médite, s’inquiète et communique une envie folle de le suivre dans ses réflexions, ses lectures ou relectures, ses découvertes.